Faith or Death - La Guerre des Clans


 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Un nouvel évènement arrivera sous peu, soyez patients !
La couleur de votre Clan et l'accès complet au forum ne vous seront accordés qu'une fois votre présentation terminée.
Tous les clans sont prioritaires.
Pensez à voter pour le forum grâce aux Top-Sites !
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
Demande de Liens & Relations | Constellation du Lion
Récapitulatif et demandes des personnages de Blue.
Longue absence d'Etoile du Feuillage.
Chacha's Links !
Bonjour c:
Petit Solstice
Roleplays de Brises ~
[Recensement] And we do it again.
★ Anniversaire forum - Concours de dessin/graph ! ★
[Recherche de liens] Pikabouh :D
Sujets les plus vus
Règlement du forum
Staff du forum
Event en cours
Modèles de présentation
Présentation tardive de Nuit Du Hibou ◄ [En cours]
Background
Le fauve est un animal féroce ~
Petite Libellule ♫
Apache in love.
☾ Le Clan de la Lune Noire ☾
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 L'histoire de Brume Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: L'histoire de Brume Noire   Jeu 28 Mai - 18:15


Brume Noire (Anciennement Ombre-CS et Sinistrale)
96 lunes
Lieutenant du Clan des Nuits Brumeuses
Compagnon d’Étoile de Brume


Brume Noire est borgne suite à un combat où il a perdu son œil gauche. Son œil droit est blanc, son étrange couleur est dû à un défaut de pigmentation. Son pelage est d'un noir profond et immaculé son poil est court et épais. Ses oreilles sont décharnées et il possède de nombreuses cicatrices au niveau de ses pattes avant ainsi qu'une profonde entaille sur son œil gauche. Malgré son âge sa masse corporelle reste imposante et sa musculature sans défaut.




Son histoire :


Retour aux sources, il faisait nuit et le groupe de guerriers sans meneur s'était arrêté dans une clairière pour se reposer. Une femelle au ventre gonflé s’apprêtait à mettre bas, son compagnon lui tenait compagnie et tous deux attendaient avec impatience leur progéniture. La femelle sentit que le moment arrivait mais au même instant un rugissement éloigné imposa le silence au groupe. Les éclaireurs scrutaient les alentours prêts à bondir sur une éventuelle menace.
La femelle s'isola dans un tas de branches et de feuilles mortes et ne tenant plus elle mis à bas un chaton mais n’eut pas le temps de s'en occuper car à cet instant précis la mort frappa le groupe de félins. Des rugissements fusaient de toute part, les guerriers tombaient les uns après les autres dans un dernier soubresaut. La mère au pelage sombre tenta de jeter un œil en dehors de sa cachette mais une masse grisâtre lui bondit dessus en laissant échapper un feulement sourd. Le chaton encore caché par quelques feuilles mortes ouvrit ses yeux pour la première fois, ses pupilles brillèrent faiblement dans l'obscurité, son regard ne fit qu'un mouvement et se figea. Le chaton se tenait face à sa mère mais quelque chose n'allait pas, elle ne bougeait plus et sa chaleur se dissipait. Les yeux du chaton se figèrent vers le bas, le sang de sa mère se répandait, miroitant dans les yeux du nouveau-né.
Ses oreilles pivotèrent vers l'arrière, un bruit sourd se rapprochait. Le chaton reconnu le pas de son père et leva la tête. La vision qui s'offrait à lui le marqua à jamais : Le sol était jonché de cadavres et de marres de sang. Le chaton n'osa pas bouger et resta caché dans le taillis durant la nuit, observant la triste besogne des sanguinaires qui trainaient quelques-uns des cadavres avec eux. Le soleil finit bientôt par percer la voûte céleste et le chaton s'extirpa du tas de feuilles. Il se força à tenir sur ses petites pattes encore fragiles et d'un pas chancelant et maladroit il s'aventura dans un sentier étroit et sombre. Le jeune félin marchait depuis des heures, il ne savait pas où il allait ni pourquoi il y allait mais une étrange odeur alerta ses sens. L’odeur avait quelque chose d'attractif, une odeur appétissante lui chatouillait les naseaux. Il arriva face à une sombre caverne peu après être sortit des bois, le creux béant lui imposa la discrétion, il avança à pas feutrés dans le noir en se rapprochant de l’odeur. Une ouverture dans le plafond de la grotte lui offrit une vision chaleureuse, un vieux mâle se tenait allongé sur son flanc, une proie à peine consommée étalée devant lui. Le mâle posa son regard pâle sur le chaton qui s'avançait d'un air confiant en direction de lui. "Que fais-tu seul ici petit amuse-gueule ?" Persifla le mâle qui s'était alors levé.
"Manger..." émit faiblement le chaton de sa voix enrouée par le froid. Le mâle s'avança d'un air menaçant vers lui pour le jauger du regard puis il pivota sur lui-même et alla chercher sa proie qu'il déposa devant le chaton. "Manges, tu as besoin de forces..." dit-il d'une voix soudainement plus calme.
Le chaton entama la carcasse maladroitement, ses dents encore absentes glissant sur la chair de ce qui semblait être un rongeur. Le chaton repu se roula ensuite en boule non loin de l'étrange mâle et dans un bâillement profond il s'assoupit.
Plusieurs lunes passèrent ensuite, le chaton possédait désormais un pelage noir immaculé et ses yeux étaient pâles, presque blancs dû au manque de lumière dans les cavernes. Le mâle s'occupa de lui, lui apprenant comment chasser, soigner et se défendre. Le chaton atteignait l'âge adulte dans 5 lunes  et lorsqu'il commença à s’intéresser au monde extérieur son mentor devint soudain plus aigri. Un matin il s'aventura malgré tout en dehors des cavernes, près du bois d'où il était arrivé après la nuit sanglante. Il scrutait les bois comme il pouvait, sa vision sensible à la lumière l'entravant. Il aperçu des silhouettes se faufilant dans sa direction et il huma l'air en se tapissant au sol dans les hautes herbes. L’odeur était étrangement familière mais pas dans le bon sens, il reconnu l’odeur âcre du sang félin, pendant un cours instant les images de sa naissances hantèrent ses pensées mais il se ressaisit vite et tout en sortant ses griffes il se jeta sur le félin le plus proche dans un silence pesant. Ses griffes se plantèrent dans la chair de ce dernier qui laissa échapper un feulement de douleur mêlé à la surprise. Le jeune chat posa son regard blanc dans les yeux ambrés du mâle gris et il reconnut un des sanguinaires qui étaient là l'autre nuit. Sans plus attendre il se rua de nouveau sur sa victime ne pensant plus qu'à se venger, il lacéra les flancs du sanguinaire devant les yeux du suivant qui s'enfuit alors sans demander son reste.Le sang ruisselait et le jeune mâle se sentit enivré par un malsain plaisir en sentant les derniers soubresauts de vie quittant le corps tailladé gisant à ses pattes. Il pivota et repéra les trace du fuyard qu'il suivit alors silencieusement, un étrange rictus déformant son visage maculé d'hémoglobines. Il finit par rattraper le mâle apeuré et se tapit dans un buisson fleurissant, masquant ainsi son odeur, et observa la scène qui s'offrait alors à lui. Celui qu'il pourchassait avait rejoint son camp et se dirigeait vers un mâle robuste à l'air renfrogné. Il s'inclina devant celui-ci et d'une voix encore tremblante il énonça "Étoile du Sang je viens de retrouver le chaton survivant, il vient de mettre fin à la vie de Crocs des Bois..." Le guerrier tremblait en prononçant ses mots, il continua "Je lui ai échappé de justesses, quelqu'un lui a appris à combattre et pas de n'importe quelle façon, il se bât comme nous mais sa discrétion m'a forcé à m'enfuir, nous l'avions repéré à l'entrée des bois puis il a disparu dans les hautes herbes comme une âme avant de surgir de nulle part et de lacérer Crocs des Bois... Je n'ai jamais vu ça, on aurait dit une ombre, une ombre puis du sang..." Le meneur sourit à ces derniers mots et rétorqua d'une voix persifflante "Quoi qu'il en soit tu as fuis et laissé un de nos guerriers pour mort, tu es déshonoré Griffes du Vent. Quand à cette ombre sanglante j'en fais mon affaire personnelle. Je l'ai sentit quand nous avons massacré ce groupe de solitaires. Je pensais qu'il mourrait de faim." Sur ses paroles le meneur se leva et s'étira faisant craquer ses os et mettant en avant son imposante carcasse d'une couleur semblable à celle de celui que les sanguinaires appelleraient désormais Ombre Sanglante. Ce dernier fit demi-tour et s'en alla sans bruits retrouver sa grotte. Lorsqu'il arriva son mentor l'attendait et affichait un regard glacial. "Je t'ai vus. Tu l'as tué de sang froid. Crocs des Bois était mon frère, je suis un ancien de son clan que j'ai quitté quand ils ont tenté de me tuer. Crocs des Bois m'a défendu et lorsque j'aurais pu enfin le retrouver tu lui a ôté la vie." Le mâle avait le poil gonflé et son échine pointait telle une crête rocheuse. Ombre Sanglante recula par reflex et dressa son échine en signe de défense. Son mentor reprit "Je t'ai appris tout ce que tu sais, je t'ai nourrit, protégé et aimé comme mon propre frère et tu me remercie en mettant à mort la seule famille qui me restait... Je vais reprendre la vie que je t'ai donnée." À ces mots il sortit ses griffes et se jeta sur le jeune félin qui se cabra et bondit pour esquiver les griffes acérées du vieux mâle fou de rage. Il sortit ses griffes et pivota pour prendre son élan et il percuta son mentor qui tituba puis se cogna contre la paroi de l'entrée de la caverne avant de reprendre ses esprits et de retourner à l'attaque avec ses griffes et ses crocs. Ombre Sanglante esquiva les coups comme il pu mais il se résigna bientôt à combattre, ses griffes tranchèrent la peau de son mentor, et dans un entrelas de feulements les deux mâles se bâtèrent comme des forcenés. Ils prirent un bref instant pour souffler, l'oreille gauche du jeune félin  ornée d'une profonde entaille et ses pattes avant couvertes de lacérations tandis que son robuste nouvel adversaire respirait maladroitement, ses flancs couverts d'entailles ruisselaient de sang et son visage était boursoufflé par endroits, les coups portas par Ombre Sanglante le projetant souvent au sol et contre les rochers. Le mentor pris alors un dernier élan qui surprit son apprenti, ses griffes passèrent le long du visage de ce dernier, marquant d'une profonde plaie son profil gauche et jonchant le sol de son sang. Ombre Sanglante laissa échapper un feulement assourdissant, la douleur lui scindait la tête, il ne voyait plus de son œil gauche et le droit était brouillé par son propre sang. Il perdit alors toute clarté dans ses esprits et dans un mouvements carnassier sa tête se pencha à la verticale et sa puissante mâchoire se referma sur a gorge de son mentor qui fut alors pris de violents sursauts. La mâchoire était bloquée de toute sa rage et le sang chaud coulait dans sa gueule, laissant peu à peu son propriétaire s'affaisser sur le sol. Un dernier soupir s'échappa de la trachée maintenant presque inexistante du vieux mâle et le piège de crocs se desserra lentement laissant le corps sans vie retomber sur le sol dans un bruit sourd. L'apprenti venait de dépasser le maitre mais aucune assemblée ne l'aurait acclamé. Ombre Sanglante n'oublia jamais la nuit de sang ni la trahison de son mentor dont il n'aura jamais su le nom et jamais il ne pardonna.


Plusieurs lunes passèrent depuis la mort de son mentor et Ombre Sanglante errait seul sans but, il avait traversait les bois, les plaines sans fin et se retrouva aux montagnes rocheuses. C'est ici qu'il tomba nez à nez avec une femelle au pelage légèrement plus clair que le sien et aux yeux d'un bleu clair comme celui de la voûte céleste le jour. Celle-ci devient vite son amie et  elle l'invita à rejoindre son clan, le Clan du Soleil. Au sain de ce clan Ombre Sanglante devint simplement "Ombre" et oublia un peu son passé tortueux dont il ne parlait que très peu. Il repris peu à peu ses forces et devint un exemple pour son clan. Sa meneuse le gardait comme son favori et un jour il fut nommé lieutenant. Il guida son clan au fil du temps à travers les querelles et les guerres puis c'est alors que vint ce jour orageux durant lequel une guerre contre leurs rivaux et voisins, le Clan de l'Air éclata. Les guerriers firent irruption dans le camp et le Clan du Soleil fut massacré sans considération, l'honneur n'était plus une part importante de la guerre, des chatons comme des anciens furent tués. Les rares survivants n'eurent que le temps de jeter un regard sur les figures macabres de leurs frères et sœurs étalés au sol qui avait perdu sa couleur verdoyante pour une teinte sombre et rougeâtre. Le Clan du Soleil était alors détruit et malgré ses effort, Ombre Sanglante ne pu totalement le reconstruire et fini par partir sans jamais oublier. Sa haine pour le Clan de l'Air était maintenant aussi profonde que celle pour le clan de sanguinaires de sa naissance. Malgré le danger constant il revenait fréquemment sur les vestiges du camp du Clan du Soleil, écoutant les murmures lointains de sa défunte famille.


Ombre oublia peu à peu  sa propre identité par la suite et fini par rester silencieux non loin du camp du Clan de l'Air qui avait finit par s'habituer à sa présence. Les félins le surnommaient "Sinistrale" car il affichait constamment un regard vide et sinistre, ne prononça jamais plus de deux mots et sans la moindre parcelle de vie dans sa voix. Le remord, la tristesse et la colère le rongeaient de l'intérieur et il se refermait sur lui-même. Un beau jour une silhouette familière se dessina à l'horizon et une femelle au pelage gris presque blanc et aux yeux bleu clairs avançait lentement dans sa direction. Elle était aveugle mais elle percevait la présence pourtant inerte de Sinistrale. Brises, une ancienne soigneuse du Clan du Soleil, était revenue pour chercher ses anciens camarades. Sinistrale finit par se lever faiblement et la suivit alors jusqu'à un camp où se tenaient des guerriers de tout âge. Le Clan du Tonnerre était né. La suite de l'histoire fut de courte durée, Sinsitrale, alors lieutenant du Clan du Tonnerre dénonça la traitrise de leur meneur conspirant avec le Clan de l'Air. Le Clan du Tonnerre fut dissout. La vie morne et solitaire de Sinistrale reprit alors son triste cours et il erra de nouveau dans ses souvenirs attendant sans plus espérer une lueur d'espoir.


Son attente fut de courte durée car bientôt arriva le Clan du Zénith, mené par son ancienne amie Brises, alors nommée Étoile de Brume.


[Code validé par Étoile de Brume]


Dernière édition par Brume Noire le Jeu 28 Mai - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Humeur : Calme

Votre Félin
Capacité:
CapacitéSur 5
Taille1.5/5
Force2/5
Défense2/5
Endurance3.5/5
Vitesse5/5
Agilité4/5
Poids0.5/5
Total18.5/35
avatar
Étoile de Brume
MessageSujet: Re: L'histoire de Brume Noire   Jeu 28 Mai - 18:30

Je valide la présentation.
Bienvenue sur le forum Brume Noire ♥

________________________________________________________________________________________________
Brises vous parle en #000033 | Brumette s'exprime en #000066



Fiche RP de Brumette:
 
Vous êtes peurfaites:
 
Joués au Clan des Étoiles:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: L'histoire de Brume Noire   Jeu 28 Mai - 18:34

@Étoile de Brume a écrit:
Je valide la présentation.
Bienvenue sur le forum Brume Noire ♥
Merchi <3 Même si j'y suis depuis un moment :a:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'histoire de Brume Noire   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Brume Noire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire de Brume Noire
» Entre chat et renard, une histoire d'amour noire.
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Les Annales de la compagnie noire
» [anim] l'Ile de Brume sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faith or Death - La Guerre des Clans :: Anciennes présentations-